Alors que le nouvel album de la chanteuse Utada Hikaru, Fantôme (en français dans le texte s’il vous plaît), est disponible ce mercredi 28 septembre, il convient de faire découvrir, à ceux qui seraient passés à côté, ce grand nom de la musique nippone, dont les chansons envoûtent depuis bientôt 20 ans nos amis Japonais.

Qui est Utada Hikaru ?

Monument sacré de la chanson japonaise, Utada Hikaru est née à New-York en 1983. Artiste précoce, elle compose et chante en anglais à la fin des années 90 sans vraiment rencontrer le succès sous le pseudonyme de « Cubic U ». C’est son premier album en japonais, qu’elle enregistre à seulement 16 ans en 1999, qui la propulse sous le feu des projecteurs. First Love, c’est son nom, s’écoule à 7,5 millions d’exemplaires dans l’Archipel en 85 semaines, un record absolu, et demeure aujourd’hui l’album le plus vendu de toute l’histoire du Japon ! Dorénavant solidement implantée dans le paysage musical japonais, deux autres de ses œuvres, Distance (2001) et Deep River (2002), dépasseront allègrement les trois millions de copies : à elle seule, elle occupe près d’un tiers du top 10 des albums les plus vendus de tous les temps au Japon ! A partir de 2002, elle obtient une reconnaissance en Europe et aux Etats-Unis après avoir réalisé la bande-originale du jeu vidéo Kingdom Hearth (développé par le japonais Square Enix et l’américain Disney Interactive Studios). Sa carrière alterne alors entre titres en japonais et d’autres en anglais, rencontrant à chaque sortie un triomphe, notamment ses deux albums nippons suivants, Ultra Blue (2006) et Heart Station (2008). Toutefois, au plus fort de son succès, en 2010, elle annonce son retrait temporaire de la scène musicale, épuisée par douze ans de surexposition médiatique et souhaitant consacrer un peu de temps à sa vie privée. Très discrète, Utada Hikaru disparait donc de la scène musicale nippone pendant six ans, à une notable exception : en 2012, elle réalise le générique du film Evangelion 3.0 : You can (not) redo (ヱヴァンゲリヲン新劇場版:Q), une chanson intitulée Sakura Nagashi. Ce bref retour à la lumière s’explique car elle avait déjà réalisé le générique des deux premiers films et se devait donc de poursuivre son travail. De plus, elle est une grande admiratrice de la série originale de Hideaki Anno. Il faudra patienter encore quatre longues années avant que celle qui a bouleversé le paysage musical nippon ne revienne enfin avec Fantôme.

Pourquoi écouter Utada Hikaru ?

Les chansons d’Utada Hikaru sont à classer parmi la J-Pop, mais sont bien loin des œuvres du groupe japonais emblématique de ces dernières années, AKB48 (qu’on aime ou pas, il est indéniable que c’est le groupe le plus populaire et influent de l’Archipel). Le style d’Hikaru est bien loin des musiques répétitives et entraînantes, des chorégraphies stylisées et des mini mini-jupes des jeunes filles d’Akihabara. Au contraire, son art est tout en retenue : traversant son œuvre, se retrouve une mélancolie toute particulière, qui va croissant jusqu’à son point d’orgue dans sa dernière chanson réalisée, Sakura Nagashi. Sa musique peut prendre de multiples formes, aussi bien lente et remplie d’une gravité sourde (Flavor of Life) que pleine de joie et semblant resplendir de mille feux (Goodbye happiness). Artiste multiforme, chacune de ses chansons résonne différemment, et pourtant l’harmonie d’ensemble est bien présent. Sa musique prend au cœur, résonne dans nos têtes et s’immisce dans nos esprits : si bien que même en ne connaissant que quelques brides de japonais, on se met facilement à chantonner ses titres. On n’écoute pas Hikaru pour la démesure : toute en subtilité (y compris dans les chansons les plus vives, la mélancolie est toujours présente), c’est une expérience qui bouleverse car Utada Hikaru, du haut de son génie, parle autant au cœur qu’à l’âme, elle qui hisse la chanson nippone à son firmament.

Quelques chansons pour découvrir Utada Hikaru

  • La chanson du succès : First Love

https://www.youtube.com/watch?v=_Q5-4yMi-xg

  • Une mélancolie tout « hikariesque » : Prisoner of Love

https://www.youtube.com/watch?v=W6QjKT1A2pI

  • Un titre entièrement en anglais : Come back to me

https://www.youtube.com/watch?v=CKPA8L5ZpqU

  • La dernière chanson avait la coupure : Goodbye Happiness

https://www.youtube.com/watch?v=cfpX8lkaSdk

  • Sakura Nagashi, un aperçu de Fantôme ?

https://www.youtube.com/watch?v=pCnM4sUQ67Y

N’hésitez pas, bien entendu, à chercher par vous-même parmi ses nombreuses chansons celle qui vous parlera le plus. La plupart sont facilement disponible sur YouTube.

F. V

Utada Hikaru, divine diva
Retour à l'accueil